Chirurgie et médecine esthétique à Paris

01 45 50 18 13

89 rue de la Pompe 75116 Paris

Rejoignez-nous !

Les autres techniques d'implants capillaires

description
Les autres techniques d'implants capillaires

La calvitie ou perte de cheveux est particulièrement mal ressentie et mal vécue aussi bien chez l’homme que chez la femme. L’apparition des microgreffes de cheveux  (prélevées en FUE ou par bandelette) a transformé cette chirurgie de reconstruction capillaire.

 

Ces nouvelles techniques permettent de réduire les cicatrices résiduelles.

 

Avec la FUE, il n’y a absolument aucune cicatrice visible.

 

Toutefois dans le domaine de la calvitie Il n’existe pas de technique « meilleure » que les autres mais une technique adaptée à chaque patient en fonction de sa calvitie et de ses désirs.

 

Le principe de ces traitements est toujours le même : prélever des cheveux dans la région de la couronne, où l’on est assuré qu’ils ne tomberont jamais, pour les transposer dans les régions dégarnies du front, du vertex et de la tonsure.

Il existe deux techniques pour prélever les greffons : le prélèvement par FUE (follicular Unit extraction) ou par Bandelette (FUT) 

 

Les autres techniques

  • Les lambeaux

Le procédé consiste à prélever une bande longue de 15 à 18 cm et large de 3 cm environ dont le pédicule nécessaire à la vascularisation n’est pas sectionné et qui pivote autour de ce pédicule pour être placée dans la région frontale.  C’est le seul procédé qui permette en une seule opération d’apporter une forte densité de cheveux dans la région frontale. L’intervention s’effectue sous anesthésie locale mais quelques jours peuvent être nécessaires avant la reprise du travail.

 

  • Les réductions de tonsure

Cette technique consiste à enlever une partie de la zone dégarnie et refermer immédiatement en jouant sur l’élasticité du cuir chevelu. Habituellement une zone de 10 à 12 cm de long sur 3 à 4 cm de large peut être enlevée. Cette technique trouve tout son intérêt dans la région de la tonsure et chez les patients possédant une bonne élasticité du cuir chevelu. L’intervention se pratique sous anesthésie locale et permet une reprise des activités précoce. Elle peut être répétée deux ou trois fois à quelques mois d’intervalle.

Les suites opératoires

Il faut prévoir un arrêt de travail de 4 à 8 jours.

Dans les réductions et les lambeaux les cheveux ne tombent pas et les fils seront enlevés vers le 8ème jour.

Les shampoings sont en général autorisés 48 heures après l’opération. 
La pratique d’une activité sportive pourra être reprise progressivement à partir de la 4ème semaine post-opératoire.
Les douleurs à type de céphalées peuvent persister quelques jours, elles seront calmées par la prescription d’antalgiques. 
Les suites opératoires sont essentiellement marquées par l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus) dont l’importance et la durée sont très variables d’un individu à l’autre.

 

Le résultat

Le résultat est immédiat.

 

Les complications envisageables

La correction d’une calvitie, bien que réalisée pour des motivations essentiellement esthétiques, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques liés à tout acte médical, aussi minime soit-il.

Page réalisée d'après les fiches d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

Page created according to the information sheets of the authority of the French Society of Plastic Reconstructive and Aesthetic surgery (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique - SOFCPRE)

vidéos
avant/après
Photos sur demande
    tarif
    à partir de 4800 euros
    Questions / réponses

    Poser une question