Entretien avec le Docteur Christelle Santini : Les hommes et la chirurgie esthétique

Les hommes et la chirurgie esthétique 

 

Chute de cheveux, Calvitie, poignées d'amour, vieillissement du visage... De plus en plus d’hommes ont recours à la chirurgie esthétique, qui n'est pas l’apanage des femmes.

Le Dr Christelle Santini, chirurgien esthétique à Paris, reçoit nombre d'entre eux dans son cabinet et nous éclaire sur les raisons de cette tendance masculine.

 

Quelle proportion d'hommes fréquentent votre cabinet et qui sont-ils ?

 

Aujourd'hui, environ 30% de mes patients sont de sexe masculin et leur fréquentation ne cesse d'augmenter. Ces hommes ont entre 30 et 60 ans, ce qui correspond à une tranche d'âge un peu moins étendue que pour ma patientèle féminine (20 à 70 ans).

 

Pourquoi les hommes consultent-ils des chirurgiens esthétiques ?

 

Certaines affections leurs sont propres. La calvitie est l'un des motifs de consultation les plus fréquents. Les hommes me consultent également pour corriger leurs rondeurs, notamment l'excès de graisse au niveau de l'abdomen qu'on appelle les poignées d'amour. Certains d'entre eux souffrent de gynécomastie, c'est-à-dire d'une accumulation de graisse au niveau de la poitrine, ce qui les complexe souvent, pour se mettre en maillot de bain sur la plage par exemple. Autre motif fréquent de consultation : tout ce qui concerne le vieillissement du visage (rides, affaissement des volumes faciaux). Ces hommes âgés de 40 à 60 ans souhaitent retrouver du dynamisme dans leur apparence, paraître moins fatigués, souvent pour des raisons professionnelles lorsqu'ils sont à un moment clé de leur carrière. Enfin, chez les plus jeunes, beaucoup viennent me consulter pour corriger leurs oreilles décollées.

 

Comment la chirurgie esthétique peut-elle corriger la calvitie ?

 

La greffe de cheveux par la technique FUE (follicular unit extraction) est une technique récente très efficace qui consiste à greffer des cheveux prélevés au niveau de la nuque (la couronne hypocratique, constituée de cheveux qui ne tombent jamais). L'avantage de la greffe de cheveux par FUE est l'absence de cicatrices. Seules quelques croûtes apparaissent au niveau du cuir chevelu et tombent dans les jours qui suivent. En une semaine, on ne voit plus rien. Cette intervention est idéale pour les jeunes hommes habitués à porter les cheveux courts. Elle est réalisée sous anesthésie locale et dure 4 à 7 heures selon le nombre de greffons. La douleur est très légère et la réussite garantie, puisqu'en moyenne 95% des greffons prennent. La technique des lambeaux corrige aussi la calvitie, mais cette technique est plus rarement utilisée.

 

Quelles autres interventions de chirurgie esthétique sont réalisées pour remédier aux complexes masculins ?

 

La liposuccion est une intervention courante, utilisée pour supprimer les poignées d'amour ou l'excès de graisse au niveau du thorax. Cette chirurgie est pratiquée sous anesthésie générale la plupart du temps et peut être programmée sur une journée. Pour le rajeunissement facial, la blépharoplastie est une intervention qui permet d'enlever la peau en excès et / ou les poches au niveau des paupières. Plus rare, le lifting permet aussi de corriger le vieillissement du visage chez l'homme. L'otoplastie est utilisée pour recoller les oreilles. Enfin, la pénoplastie est de plus en plus courante, il s'agit de la chirurgie permettant d'augmenter ou d'élargir la taille du pénis. Elle peut être réalisée également avec l'acide hyaluronique sans intervention au bloc opératoire.

 

Les hommes ont-il recours à la médecine esthétique ?

 

Absolument. L'intervention la plus demandée est l'injection de toxine botulique, ou botox, au niveau du front, pour diminuer les rides et rendre ainsi le visage moins dur. Le botox paralyse les muscles du visage responsables des rides et est donc utilisé pour corriger les rides situées sur le haut du visage (rides du lion entre les yeux, rides du front, pattes d'oie au niveau des paupières...). L'acide hyaluronique sert quant à lui à rehausser les volumes affaissés dans le bas du visage ou à combler les sillons nasogéniens (rides qui vont des ailes du nez aux coins de la bouche). Ces interventions se pratiquent en 10 minutes au cabinet et sont très peu douloureuses. Les points d'injections disparaissent en une heure et peuvent laisser tout au plus quelques ecchymoses pendant 48 heures.

 

Partage: